NOS RÈGLEMENTS

La culture organisationnelle de l’entreprise se caractérise par des valeurs fondamentales qui se rapportent à l’attitude envers les clients, à la qualité du service, à la capacité d’innovation de faire différemment, à l’honnêteté, à la compétence, à la fiabilité, à la confiance et la quête de réussite.

Pour cette raison, CJL a conçu des règlements afin de respecter les valeurs de l’entreprise.

CODE D’ÉTHIQUE DU JOUEUR

Le règlement 10.4 du Livre des règlements administratifs de Hockey Québec prévoit que chaque joueur doit lire et signer le «Code d’éthique du joueur». Un manquement ou un non‐respect à une obligation de ce code d’éthique pourrait entraîner une sanction.

Pour bénéficier au maximum de la pratique du hockey amateur, le joueur doit avoir des attitudes et des comportements qui découlent du plus pur esprit sportif.

L’important n’est pas nécessairement de gagner ou de perdre, mais bien la manière dont il pratique le hockey. Il ne doit jamais perdre de vue qu’il s’agit d’un jeu. Pour obtenir le maximum de profit du hockey, tout joueur devra:

A. Jouer pour s’amuser en se rappelant que le hockey n’est pas une fin mais un moyen.

B. Observer rigoureusement les règles du jeu et la charte de l’esprit sportif.

C. Accepter et respecter en tout temps les décisions des officiels.

D. Respecter en tout temps les arbitres, les adversaires et leurs supporters qui ne doivent pas devenir des ennemis.

E. Toujours rester maître de lui afin que le hockey, un sport robuste, ne devienne pas un sport brutal et violent.

F. Avoir une conduite exemplaire sur et hors de la patinoire en utilisant un langage sans injure, expression vulgaire ou blasphème.

G. Apporter la même considération et collaboration à tous ses coéquipiers.

H. Respecter son entraîneur et ses dirigeants et obéir à leurs directives lorsque celles‐ci ne sont pas contraires à son bien‐être.

I. Engager toutes ses forces dans le jeu en évitant le découragement dans l’échec et la vanité dans la victoire.

J. Respecter le bien d’autrui et éviter tout vol ou acte de vandalisme.

CODE D’ÉTHIQUE DU SPECTATEUR

Le règlement 10.4 du Livre des règlements administratifs de Hockey Québec prévoit que chaque joueur doit lire et signer le « Code d’éthique du spectateur ». Un manquement ou un non‐respect à une obligation de ce code d’éthique pourrait entraîner une sanction.

Pour bénéficier au maximum de la pratique du hockey amateur, le spectateur doit avoir des attitudes et des comportements qui découlent du plus pur esprit sportif.

L’important n’est pas nécessairement de gagner ou de perdre, mais bien la manière dont il pratique le hockey. Pour bien s’acquitter de leurs devoirs, les spectateurs doivent adopter les comportements suivants :

A. Éviter toute violence, verbale ou physique, envers les joueurs et l’arbitre

B. Ne jamais lancer des objets sur la surface de jeu

C. Ne jamais oublier que les équipes jouent au hockey cosom pour leur propre plaisir, pas pour celui des spectateurs

D. Reconnaître les bonnes performances des joueurs, autant de l’équipe qu’on encourage que ceux de l’équipe adverse

E. Ne jamais tourner en ridicule un joueur parce qu’il a commis une faute ou qu’il a perdu la partie

F. Éviter toute discrimination ou commentaire négatif par rapport au sexe, l’âge, l’origine ethnique ou la religion du joueur

G. Reconnaître qu’un effort honnête vaut tout autant que la victoire

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX

1. Le lancer frappé est accepté.

2. Les mises en échecs intentionnelles sont interdites en tout temps.

3. Le paiement total des frais de la ligue doit s’effectuer à l’inscription.

4. Pour une expulsion, aucun remboursement ne sera accordé.

 

Contact et références de Cosom Jeunesse Laval

Administrateur Pascal Bolduc,

Entraîneur associé Gaston Dumouchel,

Entraîneur associé Marc Tremblay,

Entraîneur associé Dominic Lavoie,

Entraîneur associé Françis Beaulieu.

 

Les responsables ainsi que les autres partenaires de CJL seront identifiés par un chandail à cet effet.

 

Responsabilités de la ligue et du CosomPlex

La ligue ne pourra pas être tenue responsable des objets perdus ou volés pendant les parties.

En aucun cas, la ligue pourra être tenue responsable de blessures qui pourraient survenir à un joueur.

 

Règlement d’arrivée des joueurs

Attendre l’arrivée des entraîneurs avant d’embarquer sur la surface de jeu et rester dans la chambre des joueurs jusqu’au coup de sifflet du début de la séance.

Casque obligatoire sur surface de jeux en tout temps

 

Calibre des équipes

À déterminer selon le nombre d’inscription.

RÈGLEMENTS RELIÉS AU DÉROULEMENT DU JEU

1. Aucun joueur ne peut s’immobilisé dans la zone du gardien pendant que son équipe est en contrôle et possession de la balle. Advenant cette situation, la mise au jeu se fera à l’extérieur de la zone. S’il y a un contact (toucher ou frôler) avec le gardien dans son enceinte, une punition sera donnée.

2. Le règlement de Cosom Jeunesse Laval concernant les bâtons élevés est identique à celui du hockey sur glace. Une punition de bâton (bâton élevé, cross check et coup de bâton) entrainera un lancer de punition

3. Aucune serviette ou gourde ne seront tolérées sur la bande. Un avertissement sera donné au capitaine ou à l’assistant. Si la situation se reproduit, un lancer de punition sera donné.

4. Les portes doivent être barrées en tout temps à partir du début jusqu’à la fin de la période de jeu. Il est de la responsabilité de l’équipe de fermer les 2 portes (ce qui inclut la porte du banc des punitions). Aucun avertissement ne sera donné et un lancer de punition sera donné.

5. Aucun geste ou manifestation de frustration quelconque envers l’équipement ne seront tolérés. Une punition d’inconduite ou d’extrême inconduite sera décernée au joueur fautif.

6. Les contacts lors de glissades ne sont pas acceptés, contrairement à la glace. Un tir de punition sera donné.

• Il ne peut avoir de contact entre le joueur qui glisse et un autre joueur sur la surface.

• Si un joueur qui glisse obstrue le chemin d’un autre joueur et que celui-ci doit sauter afin de l’éviter.

• Par contre, un joueur en glissade peut toucher le bâton d’un autre joueur, ainsi que la balle.

7. Lors de trois pénalités majeures dans une partie au même joueur, une expulsion immédiate sera donnée et sera réévaluée par l’administrateur et les entraîneurs.

8. Une balle est considérée à l’extérieur de la surface, si elle quitte la surface de jeu ou si elle frappe toutes choses autres que la bande ou le filet au-dessus de la surface. Les poteaux ou contours des boîtes de joueurs ou du marqueur ne sont pas considérés comme étant à l’extérieur de la surface. Si la balle revient dans le jeu, le jeu continue. La balle est reprise par l’équipe adverse du dernier joueur ayant touché la balle à l’endroit indiqué par l’arbitre. Une pénalité pour avoir retardé le match peut être appelée dans le cas où un joueur (ou gardien) expédie volontairement la balle hors de la surface de jeu.

9. Un joueur qui n’a pas de bâton peut toujours continuer de participer au jeu. Un joueur qui a brisé son bâton peut continuer d’évoluer sur le jeu, à condition qu’il laisse tomber immédiatement toutes les parties de son bâton, sinon une pénalité mineure pour équipement illégal lui sera décernée.

Aucune pénalité ne lui sera décernée s’il se rend directement à son banc sans participer d’aucune façon au jeu en cours.

Un joueur dont le bâton est brisé, peut seulement recevoir un autre bâton de façon directe de son banc des joueurs ou d’un coéquipier qui lui donne son bâton.

Un joueur peut remettre le bâton à son gardien de but qui l’aurait échappé, seulement de main à main, toute autre manière de procéder lui vaudra une pénalité mineure pour avoir joué avec un bâton illégal ou obtenu illégalement.

Aucun joueur ou gardien ne peut recevoir un bâton ayant été lancé d’une quelconque partie de la surface de jeu, du banc des joueurs ou des pénalités sinon une punition mineure pour équipement illégal lui sera décernée.

Un gardien de but peut poursuivre le jeu avec un bâton brisé jusqu’à ce que le jeu soit arrêté ou jusqu’à ce qu’on lui remette un autre bâton de façon légale. Lors de l’arrêt du jeu, c’est à un joueur de faire le nécessaire afin de procurer un nouveau bâton réglementaire au gardien.

10. Lorsque la balle demeure emprisonnée à l’extérieur du filet de l’un des buts et qu’elle est injouable ou qu’elle est gelée entre quelques joueurs opposants, intentionnellement ou pas, l’arbitre doit arrêter le jeu. Si, selon l’arbitre, c’est le joueur défensif qui est responsable de l’arrêt de jeu, l’équipe adverse prend possession de la balle dans la zone délimitée la plus proche. Si l’arrêt de jeu a été causé par un joueur offensif, l’autre équipe reprend possession de la balle en territoire offensif dans la zone délimitée. Si l’arbitre perd la balle de vue (lors d’une empilade ou lorsque la balle est emprisonnée sous un joueur), il doit siffler et arrêter le jeu. Le jeu sera repris par l’équipe non fautive dans la zone offensive. Si la balle devait s’immobiliser sur le dessus de la bande qui entoure la surface, celle-ci est considérée en jeu et peut être jouée de façon légale avec la main.

11. Tout joueur ou gardien de but qui lance son bâton ou tout autre objet en direction de la balle se méritera:

*Si le geste est posé dans la zone défensive ou zone défensive, un tir de pénalité sera accordé à l’équipe non fautive. Le responsable d’équipe devra désigner un joueur qui est sur la surface pour exécuter ce tir.

Si un joueur se dirige vers le but adverse et qu’aucun joueur ou gardien n’est devant le but et qu’un objet est lancé vers lui (qu’il soit atteint ou non), le but sera accordé (si le but est manqué) au joueur qui était en possession de la balle (aucune autre pénalité ne sera décernée). Tout joueur qui lance délibérément une partie de son bâton ou tout autre objet à l’extérieur de la surface se méritera une pénalité de mauvaise conduite.

Si le joueur ne fait que disposer d’une partie de son bâton brisé sur le bord de la bande ou à l’extérieur de la surface (pas le lancer), de façon à ne pas interférer au jeu, aucune pénalité ne lui sera imposée.

12. Tout joueur, à l’exception du gardien de but, qui met le pied intentionnellement sur la balle et retient celle-ci pour plus de 3 secondes perdra possession de la balle selon la situation suivante :

Si l’arbitre désigne le joueur défensif responsable de l’arrêt de jeu, l’équipe adverse reprend le contrôle de la balle dans la zone délimitée la plus prêt.

Si le joueur offensif est responsable de l’arrêt de jeu, l’adversaire repartira le jeu en territoire offensif (à proximité de la ligne centrale dans la zone délimitée).

Si aucun n’est tenu responsable, une mise au jeu sera effectuée au point de mise au jeu le plus près « zone délimitée ».

13. Dans le but d’avoir du jeu excitant, rapide et sans arrêt de jeu, il sera interdit pour tout joueur de conserver la balle derrière son but pour plus de trois secondes, sans quoi, la balle sera remise à l’équipe adverse dans la même zone. Après le compte de trois, le joueur sera donc forcer de sortir de derrière le filet. Pour une remise en jeu, le joueur en possession de la balle a toujours un sursis de trois secondes pour partir l’action.

Pendant ce temps, le joueur défensif ne peut s’approcher à plus de 2 mètres et ne peut lui soutirer la balle. Par contre, le joueur offensif peu partir à tout moment sans attendre le compte de trois secondes. Dès qu’il fait une action, le joueur en défensive peut entrer dans le jeu.

ÉQUIPEMENTS NÉCESSAIRES ET OBLIGATOIRES

icon_casque

CASQUE
avec grille ou visière complète

icon_baton

BÂTON
de hockey ajusté

icon_gant

GANT
de hockey

icon_coquille

COQUILLE
protectrice personnelle

icon_tibia

PROTÈGE TIBIA

icon_soulier

SOULIERS
de sport